canyons secs divers ou d’hiver?

La saison canyon hivernale est toujours calme pour le canyonisme dans les alpes-maritimes. La réglementation interdit la descente des canyons habituellement en eau pour protéger les fragiles frayères à truites et les frileux canyonistes d’une hypothermie.

L’usage est donc de pratiquer les canyons secs ou de s’entraîner en falaises aux manipulations diverses de corde afin d’être prêt pour la saison.

Enfin j’écris ça, mais l’usage de beaucoup d’azuréens est plutôt d’attendre le mois de juillet pour aller pratiquer en sachant peu et en faisant les actions les plus étonnantes possibles.

On est allé faire Ciaudans et Rio-Sec. Deux canyons aux caractères bien différents.

Ciaudans est un ravin sec du Cians caractérisé par un plan de faille impressionnant. Dans la morphogenèse des canyons, Ciaudans se trouve dans la dynamique la plus forte de creusement, avec un bassin versant déjà conséquent et un ratio dénivelé/developpement très fort.

Canyons secs en hiver

La première partie qui est en quelque sorte encore l’approche du canyon lui-même donne une forte impression avec sa « chalanche » ruiniforme, c’est l’entonnoir qui recueille l’eau de pluie et emporte les roches érodées. Toute cette zone est fortement instable mais en étant prudent avec une approche montagne on peut la parcourir sans risque. Le tout étant de bien respecter les déplacements de chacun et d’être conscient que la corde elle même peut déclencher une chute de pierre.

Canyons secs en hiver

Une fois le premier grand rappel de 50 mètres fait, la roche devient meilleure dans du calcaire bien dur et ça se verticalise bien. On ne range plus la corde pour presque 400 mètres de dénivelé. C’est plus classique tout en étant très beau.
Canyons secs en hiver Canyons secs en hiver

Canyons secs en hiver Canyons secs en hiver

Canyons secs en hiver Canyons secs en hiver

Rio sec est lui géomorphologiquement un canyon presque fossile. Le bassin d’alimentation a partiellement disparu, rongé par le vallon opposé de Carbonière. Il en a fallu de l’eau pour creuser cet encaissement profond et finement sculpté. Aujourd’hui il ne coule qu’après de très fortes pluies et pas plus de quelques jours tout au plus. Par contre de nombreux bassins restent pleins d’eau longtemps après. L’intérêt de Rio-Sec réside dans sa philosophie « Via-cordata » Un peu comme une via ferrata mais avec des cordes et sans barreaux et singeries. De quoi bosser la progression sur corde pour mon groupe avec des mains courantes aériennes, des pendules, des rappels guidés et même des remontées sur corde et pour moi de sortir quelques techniques d’encadrement qu’on ne voit pas qu’en formation du coup. Une belle journée de rigolade!

Canyons secs en hiver Canyons secs en hiver

Si vous aussi vous êtes intéressé par une balade verticale sans avoir peur du froid, contactez moi!

Il fait pas trop froid pour aller en canyon

Glace et alpinisme alpes maritimes

Des fois le travail nous emmène dans des lieux féériques, surtout quand on est moniteur de canyon. De la glace se forme dans nos parcours habituels les rendant bien plus compliqués et engagés. Tantôt on passe dessus en marchant, tantôt on passe à niveau en brisant la glace. Ce qui est sur, c’est que c’est une pratique encore confidentielle même si la présence de ces photos gelées sur instagram a un certain effet boule de neige sur les pratiquants du monde entier.

En tous cas rassurez vous, je propose pas (encore) de formation ou d’encadrement dans ces conditions. Par contre en canyon sec au soleil ce n’est pas la même ambiance.

Glace et alpinisme alpes maritimes
Glace et alpinisme alpes maritimes

 

 

 

 

 

 

 

Au soleil il fait chaud et le tee-shirt se supporte très bien, le contraste avec les versants ombragé est saisissant. Quel régal de parcourir les grands rappels de Valcros sans lutter contre le froid juste en regardant le vide au dessous de soi.

Si vous aussi vous êtes intéressés par une balade verticale du genre, n’hésitez pas à me contacter, ça vaut le coup!

Valcros c’est moins d’une dizaine de rappels. Quelques tout petits puis un grand rappel fractionné de 70 mètres plein gaz sans toucher la falaise. Encore deux rappels d’une trentaine de mètres qui semblent minuscules et c’est fini. Le tout plein soleil!
Escalades des Alpes maritimes Escalades des Alpes maritimes

Ravin de valcros
Escalades des Alpes maritimesEscalades des Alpes maritimes
Escalades des Alpes maritimes

Coup de gueule : le canyoning et les failles spacio-temporelles

La première descente en canyon a été réalisée par Edouard Alfred Martel en 1905. La première descente avec corde en 1933 par F Cazalet, H Duboscq, R Mailly, R Ollivier au canyon d’Olzarthé Olhadubie. A ces époques les descentes se faisaient avec cordes en fibre naturelle, pull en laine et beaucoup de courage.

Dans les années 1980 les combinaisons néoprènes se démocratisent et l’activité explosent. C’est le sport fun et fluo. Extrême mais accessible finalement à beaucoup de monde. On utilise des baudriers et cordes d’escalade, des sacs à dos de randonnée, pas de casque ou peut être des casques de kayak.

J’ai découvert l’activité avec mon papa à cette période. Corde lovée en bandoulière à parcourir les 30 plus beaux canyons des alpes du sud ou les canyons de sierra de Guara grâce aux ouvrages de H. Ayasse ou P. Gimat.

Trente ans plus tard je suis professionnel de l’activité. J’ai parcouru plus de 2000 canyons dont plus de 600 différents. Effectué une centaine de première descente. Pratiqué en Espagne, Majorques, Corse, Sardaigne, Grèce, Albanie, Monténégro, Slovénie, Autriche, Italie, Crète, Réunion, Utah, Californie, Nevada, Colorado…

L’activité a beaucoup évolué aussi. Les combinaisons sont devenue spécifiques à l’activité, fini les ampoules derrière les genoux. Les baudriers aussi, casques, sacs à dos, cordes. On utilise des techniques spécifiques : rappels débrayables, main-courantes rappelables, déviations largables. On a gagné en vitesse, en sécurité et les canyons difficiles sont devenus plus accessibles.

Cependant…

Cet été encore j’ai pu assister à des anachronismes incroyables. Des pratiquants issus tout droit des années 1985!! Étrangement certains semblaient nés bien après les années 2000 mais pourtant : Pas de casques, combinaisons décathlon verte et bleu (la même que pour mes 14 ans!!), baudriers d’escalade fluo, vieilles baskets. Avec les techniques qui vont bien : sauter avant de sonder, 40 mètres de cordes dans le bassin pour des cascades de 3 mètres. Captain courage pour les grands sauts avec démonstration de l’encadrant en premier.

J’ai tenté de comprendre certains de ces groupes et voulu tenter des interviews. Histoire de savoir s’il s’agissaient de groupes disparus en 1988 et réapparus aujourd’hui ou de journées revival pour nostalgiques du bon temps. Il s’avère que ces gens là sont farouches, une réponse très rapide : C’est bon je connais! voir de me renvoyer dans les cordes de professionnels mercantiles qui est contre les pratiquants autonomes.

Un comble pour moi qui vient du milieu autonome et qui propose aujourd’hui des formations pour le devenir!

Bref si certains lisent ces lignes :

  • Un casque coûte 30 euros
  • Un baudrier coûte 45 euros
  • Une combinaison neuve 80 euros.
  • Une corde 50 euros. Soit pour environ 200 euros une mise à jour de plus de 20 ans!
  • Une location de matériel coûte 30 euros, un guide 50. La différence n’est pas traumatisante et vous apprendrez peut être des choses.
  • Une formation coûte de 30 euros avec l’achat d’un manuel technique jusqu’à 500 euros une semaine comme je propose à mi-saison.

Alors oui ça coûte mais stop!! Arrêtez de mener vos enfants en canyon alors que vous êtes des incompétents!! Remettez vous en question et apprenez quelques trucs pour diminuer votre exposition aux accidents.

Pour éviter de choquer ces dinosaures des temps modernes, je ne les ai pas pris en photo, j’ai mis de vrais photos d’époque. Mais si vous en croiser, il sont facilement reconnaissables!

Mascun en 1989 à 8 ans

découverte du Verdon

Calavon en 1986 à 5 ans

La bendola en 89

Bendola en 1991 à 10 ans

cascade d'orgon

Cascades d’Orgon en 1989 à 8 ans

Cascade de Louch

Cascade de Louch On sort un peu des sentiers battus. Pas de bollène ou de Cramassouri ce jour ci mais la cascade de Louch. J’avais un groupe qui avait déjà fait de beaux canyons comme Maglia pour Dorian et Riolan Pour Julie et Nicolas. Ils avaient bien aimé et voulait un canyon bien sympa, un peu plus difficile. On a donc affronté la belle cascade de 90 mètres bien visible d’Isola village.

    • Equipement check

 

  • vérification du serrage des baudriers check

 

 

  • Briefing check

 

 

  • remise en situation sur les deux premiers rappels check!

 

 

Il est temps de s’assoir dans le baudrier avec presque 100 mètres de gaz sous les fesses, je vois le regard inquiet mais confiant de mes partenaires du jour qui partent les uns derrière les autres. Quelques mètres sur les fesses dans la glissière du départ puis très vite les pieds face à la paroi avec la gerbe d’eau qui passe à quelques centimètres. Quelques dizaines de mètres après, plus le choix faut prendre la douche et avec pas mal d’ambiance, ça secoue un peu! Quelques gradins rocheux et hop le sol!

Cascade de Louch

Bravo à tous!!

Mais c’est pas fini, on rentre maintenant dans l’encaissement bien arrosé avec sa dizaine de cascades techniques. Quelques équilibres, quelques arrosages copieux et pas mal d’émotions et on arrive à la fin du canyon heureux et pas peu fier!
Cascade de Louch Cascade de Louch
Cascade de Louch Cascade de Louch
Cascade de Louch

Louch un superbe canyon en formule dynamique, c’est une demi-journée sportive à faire le matin. Au top, bravo à tous!

Quelle belle saison!

En mai fait ce qu’il te plait n’aura pas été vraiment le dicton de 2018, de nombreux orages ont éclaté tous les jours. On a bien tiré notre épingles du jeu en profitant des canyons habituellement secs qui coulaient bien à ce moment.

En juin on est resté dans le même esprit. On s’est régalé dans l’Imberguet ou dans Bagnolar ou Cuébris. Les orages se sont ensuite calmés et on a pu retourner dans des canyons comme Riolan.

Juillet est là, la chaleur aussi. L’avantage cette année c’est que tous les canyons sont en conditions en même temps! L’imberguet coule toujours et on peut Aller à la clue d’Aiglun le lendemain. La météo est enfin stable, on se régale.

Pour réserver c’est comme d’habitude. Un coup de téléphone, ne pas hésiter à laisser un message! On convient du canyon, du jour et du nombre de participants.

Le jour J, je vous retrouve au rendez vous avec combinaisons, harnais, sac avec bidon étanche, casques et cordes. On profite de l’activité ensemble.

Pensez à prendre des chaussures et un casse croute pour la pause du midi!

A bientôt sous les cascades!

IMG_20180713_104431IMG_20180713_123836

Clue d'amen avec un guide canyon

Derniere cascade du final de la Clue d’Amen

ça jump de 8 mètres!

Grand saut de Cuébris

IMG_20180421_143504IMG_20180609_132741IMG_20180613_122452IMG_20180616_133634IMG_20180621_123836_1IMG_20180706_124659IMG_20180709_123111

News 2018

Même si la période n’est plus aux vœux de début d’année, le cœur y est, et j’espère que nous passerons tous une belle année 2018.

canyon stage voyage

Explorations des canyons du Peloponnèse!

Pas mal de temps sont passé depuis le dernier article de ce blog. La fin de saison a été intense avec un voyage de presque deux mois dont j’avais parlé à plusieurs d’entre vous. Voici quelques résumés à lire sur mon autre site canyons d’ici et d’ailleurs.

Stage perf canyon dans les Dolomites

Canyons en Albanie et formation des locaux

Canyons en Albanie, explorations

Canyons au Péloponnèse

La saison canyon 2018 se profile et plusieurs projets apparaissent.

  1. Mai 2018 Canyons en Albanie avec la formation des futurs guides locaux et explorations de nouveaux parcours.

    canyon stage albania formation training

    Apprentissage du canyon pour les futurs guides Albanais

  2. Début des encadrements en juin dans les alpes du sud.
  3. Projets de canyons un peu long avec bivouac 😉 Dans les terres rouges du Barrot
  4. Stage perfectionnement du 25 juin au premier juillet dans les alpes maritimes. Acquisition de l’autonomie en canyon.
  5. Pas de stage cette année à l’automne, d’autres projets se présentent!

Je suis toujours joignable par mail via l’onglet contact ou par téléphone au 06 60 96 97 13

Petite balade dans la haute vallée du Var

Il y a des jours où on encadre des groupes dans les canyons classiques et des jours où l’on encadre pas et où on visite des canyons moins classiques. Ce jeudi c’était une annulation qui nous a laissé du temps. Plutôt que de voir le mauvais coté, on est allé parcourir des vallons isolés du vallon du Bourdoux.

Le Bourdoux c’est une vallée affluente du Var qui conflue à Entraunes juste en face le Chaudan et pas loin de certaines aventures hivernales.

Cascade du Brec

Première étape à la cascade du Brec, parcouru à ma connaissance uniquement par Caracal en 2006.  La cascade est donnée pour 100 mètres avec trois fractionnements. On prend donc deux cordes de 60 mètres et une corde dyneema de 50 mètres en secours. On aura bien fait parce que les fractionnements sont plus grands que prévu, 55 mètres pour le second jet plein gaz. La cascade faisant en réalité 125 mètres, une des plus grandes des alpes maritimes.

Cascade du Brec
Cascade du Brec Cascade du BrecCascade du Brec Cascade du Brec Cascade du Brec

On a pris beaucoup de plaisir à parcourir cette cascade isolée. Mais comme ça fait plutôt court on enchaîne sur le ravin des trente souches tout proche. J’avais un peu d’espoir de trouver un jolie vallon court au vasque bien sculpté, c’était presque le cas. C’est effectivement court, mais pas spécialement jolie ni bien sculpté. Par contre ça complète bien la balade dans cette vallée sauvage et isolée.

Cascade de trente souches

Cascade de trente souches Cascade de trente souches

Dans le secteur, le plus intéressant reste toujours la clue du Chaudan, courte, intense et esthétique. Un incontournable donc!

La saison est lancée

Ça y est j’ai vraiment sorti les combinaisons et je suis disponible pour répondre aux appels.

Il y a peu d’eau en ce début de saison. Petit point des conditions à venir :

Bagnolar, Imberguet, Riou de Moustier, Angouire : Secs

Bollène, Planfaé, Saint jean, Pierrefeu, Redebraus, Peira, Cuébris : Petit niveau d’eau

Maglia, Riolan, Challandre, Raton, Amen, Saint Auban, Cramassouri, Aiglun, Roudoule : Bonne conditions

Barbaira : Toujours interdite.

Cette saison d’été va être moins évidente que les autres années et il faudra sortir des sentiers battus pour échapper aux foules. Faites confiance à votre guide plutôt que de vouloir faire impérativement un canyon qui sera surfréquenté.

Petit point des voyages du printemps. 

Certains auront remarqué que j’étais absolument injoignable ces deux derniers mois. En effet j’étais dans des canyons à l’étranger, j’ai une bonne excuses. Quelques photos pour donner une idée :

Canyon trip aux Etats-Unis

styx canyonIllusion canyonP4121321canyon lake powellspencer

Explorations de nouveaux canyons en Albanie

leckdush canyonblenzecke canyoncorodovacorodovacorodovakamenckès canyonkamenckès canyonkamenckès canyonzogas canyonzogas canyonzogas canyon

Clue d’Aiglun

En voilà un beau canyon de notre département où on ne va pas assez souvent!! Un parcours qui rivalise avec la Maglia et Riolan à l’exception qu’il est moins souvent en conditions.

Il y a de l’eau dans Aiglun, beaucoup d’eau!! Quand le débit est très bas, on peut jouer dans toutes les marmites et siphons. Quand il y en a plus, on se laisse flotter quelquefois de manière bien sport, on joue un peu avec les cordes pour éviter les mouvements d’eau dangereux. Dans tous les cas on profite d’une belle série de sauts assez haut!!

A réserver à des équipes sportives, à partir de 16 ans, à condition de savoir bien nager et aimer se faire un peu secouer!! Là on s’est un peu beaucoup régalé (même si Gé à préféré la Barbaira 😉 )

A voir sur la page de nice-canyoning pour plus d’info.

aiglun aiglun aiglun aiglun

aiglun

aiglun aiglun

aiglun aiglun

aiglun aiglun

aiglun aiglun

aiglun

aiglun aiglun

aiglun aiglun

aiglun aiglun

La Bollène

Désolé mais je pense toujours à cette chanson, ne cliquez pas sur le lien sinon vous allez l’avoir en tête… et moi aussi quand vous viendrez!!

Charles chante bien, mais la bohème et la bollène c’est pas pareil mais certaines paroles s’adaptent bien…

La Bohème, la Bohème,
Ca voulait dire, on est heureux,
La Bohème, la Bohème,

Bref, ça glisse, ça saute, il a même des rappels sympas et quand on est deux guides, on y fait une pure tyrolienne!!

Une classique du département!!

A voir par ici pour en savoir plus

bollène bollène

bollène bollène

bollène